Tech Trends by TT : Développer les compétences pour l’emploi à travers le digital

Le récent webinaire organisé par Tunisie Telecom sur l’inclusion digitale a traité plusieurs sujets en lien avec la situation économique et sanitaire mondiale actuelle.

A la lumière de cette situation et en vue des taux de chômage en hausse, le digital pourrait être une solution, en tant qu’outil de développement des compétences pour l’emploi, selon Borhène Chakroun, directeur de la division des politiques et systèmes d’apprentissage tout au long de la vie à l’UNESCO.

A cet effet, Chakroun a présenté la coalition mondiale pour l’Education de l’UNESCO, une réponse à la crise pandémique actuelle et une plateforme pour la relance et pour ré-imaginer l’éducation et la formation tout au long de la vie.

« Nous avons pensé qu’il faut qu’il y ait un partenariat mondial pour réduire cette fracture numérique qui existe en Tunisie et dans le monde », a-t-il fait savoir. « Le secteur public, le secteur privé, les composantes de la société civile mais aussi les médias font tous partie de cette idée pour agir et faire réduire la fracture numérique, économique, de santé et d’autres problèmes socio-économiques ».

Cette coalition vise, selon lui, à ne laisser personne « à coté » puisque l’idée est d’accorder à chacun une opportunité de continuer l’apprentissage qui lui permettrait d’accéder à l’emploi et à une vie meilleure.

Dans le cadre de cette initiative, la coalition a lancé une Académie mondiale des Compétences dont l’objectif est d’assurer à un million de jeunes et adultes de bénéficier des plateformes et programmes de formation en ligne mis à disposition par les partenaires de la Global Skills Academy d’ici juin 2021.

En Tunisie, le focus est sur une collaboration avec le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle pour évaluer et développer les compétences numériques. La cible est 6226 bénéficiaires tunisiens.

« La cohorte pilote en Tunisie est formée à l’utilisation de l’interface « administrateur » et de la plateforme PIX, permettant de proposer des parcours sur la base d’un test diagnostic et de suivre et analyser les progressions réalisées », indique le responsable.

Ce programme n’est pas sans défis, dont trois principaux :

  • répondre aux demandes en compétence d’un marche de travail perturbé et avec peu de visibilité
  • Anticiper les changements futurs
  • Développer une réponse en compétences tant que les compétences transversales que sur les compétences spécifiques aux métiers

Commentaires:

Commentez...