Les députés d’Al-Karama sont les pions de Ghannouchi, accuse Maghzaoui

Le député et secrétaire-général du mouvement du peuple Zouahyer Maghzaoui, dont le bloc parlementaire mène un sit-in pour rejeter toute forme de violence sous la coupole du Bardo, accuse la coalition Al-Karama d’être à l’origine de tous les maux de la scène parlementaire.

Intervenant sur les ondes de Shems FM, Maghzaoui pense que Rached Ghannouchi, chef du parlement, n’est pas pour rien dans cette affaire, affirmant que les députés d’Al-Karama agissent sous ses ordres.

« Je tiens pour responsable le chef de l’Assemblée de tout ce qui se passe actuellement au Bardo, il fait même partie de la crise que connaît le pays », a-t-il déclaré, affirmant qu’ils font face quotidiennement à des agissements de bandits commis par les députés d’Al-Karama.

Les 40 députés du bloc démocratique (40 députés) ont décidé d’entamer un sit-in ouvert au parlement. Hier mardi 8 décembre 2020, ils se sont retirés de la séance plénière, contestant le fait que la déclaration émanant du Courant démocratique et dénonçant la violence au sein du parlement ne soit pas passée en plénière pour la voter.

La déclaration en question avait été rédigée et diffusée après l’agression de son député Anouar Bechahed par des membres de la coalition Al-Karama.

Le président du bloc démocratique Mohamed Ammar a indiqué que « son groupe refuse que le président du parlement et ses assesseurs utilisent des subterfuges et justifient la violence au sein de l’hémicycle ».

Commentaires:

Commentez...