Les jeunes médecins en grève générale suite au décès de leur confrère à Jendouba

La mort tragique, hier, du jeune médecin, Badreddine Aloui à cause d’un ascenseur en panne a provoqué une onde de choc au sein de l’organisation des jeunes médecins tunisiens.

Dans un communiqué publié, ce vendredi 4 décembre 2020, l’organisation a décrété une grève générale à l’échelle nationale des médecins internes et résidents avec suspension des activités hospitalières.

L’organisation des jeunes médecins tunisiens a également appelé à un rassemblement, qui est prévu devant la faculté de médecine, aujourd’hui à partir de 10h.

Ce rassemblement devrait être suivi de plusieurs autres formes de contestations pour que « chacun assume ses responsabilités et que les mesures nécessaires soient prises pour garantir un hôpital public sûr », annonce-t-on.

Commentaires:

Commentez...