Décès tragique de Dr. Aloui : La médecine tunisienne en deuil !

Sur fond du décès tragique du médecin Baderddine Aloui, la faculté de médecine de Tunis, a décrété un deuil ce vendredi 4 décembre 2020, pour exprimer sa lourde tristesse suite à la disparition de Dr. Baderdine Aloui.

« La médecine tunisienne et le secteur de la santé sont en deuil. Ils viennent de perdre au fleuron de l’âge un jeune médecin en formation (résident en chirurgie) dans un tragique accident d’ascenseur à l’hôpital de Jendouba », a-t-on communiqué.

La faculté précise que ce drame interpelle sur les conditions pénibles dans lesquelles exercent les médecins tunisiens dans le secteur public et rappelle le devoir de la tutelle d’offrir les moyens nécessaires pour garantir une formation professionnelle dans un climat de dignité.

La mort tragique, hier, du jeune médecin, Badreddine Aloui à cause d’un ascenseur en panne a provoqué une onde de choc au sein de l’organisation des jeunes médecins tunisiens.

Dans un communiqué publié, ce vendredi 4 décembre 2020, l’organisation a décrété une grève générale à l’échelle nationale des médecins internes et résidents avec suspension des activités hospitalières.

Le ministère de la Santé a annoncé, hier jeudi 3 décembre 2020, le décès d’un jeune médecin-résident, Badreddine Aloui à l’hôpital régional de Jendouba, « après avoir fait une chute dans une cage d’ascenseur ».

Le ministère annonce également avoir ordonné une enquête immédiatement pour revenir sur les faits de cet accident et déterminer les responsabilités.

Commentaires:

Commentez...