Tunisie : Nouvel appel de détresse des cafetiers

Rien ne va plus pour les cafetiers, complètement asphyxiés par les mesures anti-Covid. De quoi les pousser à lancer un énième appel de détresse à destination du gouvernement pour sauver ce qui peut encore être sauvé.

C’est la Chambre syndicale des propriétaires de cafés qui a lancé ce nouvel appel, demandant au gouvernement de retarder l’heure de fermeture des cafés et l’aligner sur l’horaire du couvre-feu, (20h en cours de semaine et 19h, le samedi et le dimanche) à l’instar des autres activités économiques, tout en respectant les taux d’occupation convenus et les protocoles sanitaires.

Actuellement les cafés ont pour obligation de fermer leurs portes à 16h00 alors que les autres commerces dont les restaurant ont l’autorisation de rester ouverts jusqu’à 19h00.

Lors d’une réunion tenue lundi 30 novembre 2020, entre la Chambre syndicale des propriétaires de cafés et l’UTICA, le syndicat des cafetiers a demandé le report des échéances de paiement de leurs factures et l’instauration d’une indemnisation relative aux pertes supportées par les propriétaires de cafés, en se référant aux chiffres d’affaires de l’année dernière.

Il a également revendiqué la mise en place de facilités pour les professionnels pour bénéficier de crédits bancaires avec la garantie de l’Etat.

Commentaires:

Commentez...