L’UGTT officialise son initiative sur un « dialogue national »


L’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a officiellement présenté son initiative portant sur la tenue d’un dialogue national, c’est ce qu’a laissé entendre ce mardi 1er décembre, le secrétaire adjoint de la centrale syndicale Sami Tahri.

En effet, dans une interview accordée à Assabah, il a fait savoir que l’UGTT est à l’attente d’une réponse favorable du chef de l’Etat Kais Saied pour établir ce dialogue.

Et d’expliquer que cette initiative porte notamment sur les aspects sociaux et économiques du pays, se montrant confiant que le chef de l’Etat va jouer son rôle de rassembleur face à l’absence du consensus au parlement. Il a dans ce contexte averti que l’UGTT ne restera pas les bras croisés face à ce qui se passe actuellement en Tunisie.

Sauf qu’hier, lundi 30 novembre, le chef de l’Etat Kais Saied s’est montré clair à ce sujet. Sollicité par différentes parties, dont notamment le parti Ennahdha et son chef Rached Ghannouchi, pour organiser un dialogue national, le président de la République Kais Saied a brisé le silence. 

En effet, l’entretien qu’a eu le Président de la République Kais Said lundi, avec le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a porté sur la situation générale dans le pays notamment, socio-économique et sur un certain nombre de problèmes d’actualité dans plusieurs régions du pays.

Selon un communiqué de la Présidence de la République publié, lundi, le « chef de l’état a réitéré sa position de principe selon laquelle il n’est pas question de dialoguer avec les corrompus ».

Commentaires:

Commentez...