La Tunisie veut en finir avec l’enfouissement des déchets !

Dans le cadre de l’examen du projet du budget de l’Etat pour 2021, une séance plénière a été consacrée, lundi 30 novembre 2020 à la discussion du budget du ministère des Affaires locales et de l’environnement.

Une plénière qui a vu de nombreuses interventions de la part des députés et auxquelles le ministre des Affaires locales et de l’environnement, Mustapha Laroui a tenté de répondre en dressant la stratégie et les orientations futures de son département notamment en matière de gestion des déchets, un des axes principaux de ce ministère.

La future stratégie de ce ministère en matière de gestion des déchets s’étend jusqu’à 2030 et consiste à réduire les déchets ménagers et similaires de 10% et à diminuer de 60%, l’acheminement des ordures vers les décharges pour en finir avec l’enfouissement des déchets, a notamment évoqué Mustapha Laroui.

Le ministre, dont les propos ont été rapportés par l’organisation Al Bawsala et l’agence TAP, a ajouté que son département œuvrera à augmenter de 20% les produits recyclables et à développer de 40% la valorisation énergétique et organique des déchets.

S’agissant des déchets dangereux, il a fait savoir que le ministère a accordé plus de 100 autorisations à des sociétés opérant dans le traitement des différents déchets dangereux (déchets industriels, pharmaceutiques…), confirmant l’octroi d’autorisations à des sociétés spécialisées dans l’exportation des déchets dangereux, conformément aux réglementations nationales et aux conventions internationales, ce qui a permis de liquider une grande partie de ces déchets.

Il a, en outre, souligné que les décharges de grignons d’olive (municipales ou privées), sont soumises à des études d’impact sur l’environnement, faisant remarquer que leur installation requiert l’aval des comités régionaux qui assurent le suivi de leur exploitation.

Commentaires:

Commentez...