Le nombre de migrants irréguliers tunisiens ayant atteint l’Italie en hausse de 391%

« La pandémie a ancré le problème de la migration illégale », confirme Luciana Lamorgese, ministre italienne de l’Intérieur.

En marge de sa participation aux activités du forum MED sur l’immigration clandestine et sa relation avec la pandémie du coronavirus, Lamorgese a révélé que son pays a accueilli au cours de l’année en cours près de 14 mille Tunisiens, contre 3560 durant la même période en 2019, soit une augmentation de 391%.

Les Tunisiens représentent aussi la nationalité la plus illégalement infiltrée en Italie cette année, suivis des Bengalis avec un nombre ne dépassant pas 4132 migrants, indique la même source.

Dans ce contexte, la ministre italienne a affirmé que les services de renseignement de son pays ont intensifié leur surveillance sur les côtes des villes de Bizerte, Sfax, Monastir et Zarzis en tant que points de départ pour les embarcations qui transportent migrants, stupéfiants (cannabis) et cigarettes de contrebande vers Lampedusa et la Sicile.

Selon la responsable, ces embarcations sont supervisées par des barons en relation directe avec la mafia.

Commentaires:

Commentez...