France : Une étudiante tunisienne porte plainte contre McDonald’s à cause du voile


L’histoire de Hajer n’est pas isolée. McDonalds a été toujours pointé du doigt pour certaines pratiques jugées discriminatoires. En effet, l’étudiante tunisienne Hajer Barcous affirme avoir subi des pratiques discriminatoires en raison du port du Hijab (voile). Dans une interview accordée à Al-Jazeera, elle affirme qu’un restaurant McDonald’s à Nice en France n’a pas respecté les clauses de son contrat et ce à cause de son Hijab.

Au fait, comme l’explique Hajer, l’étudiante a décroché un job de serveuse dans ce restaurant en 2018, alors, son Hijab ne posait pas de problèmes. Selon les clauses du contrat, Hajer pourrait faire un stage professionnel de direction au sein de ce restaurant en vue d’obtenir son diplôme en marketing, chose qui n’a pas eu lieu.

En effet, selon la version présentée par l’étudiante, Hajer Barcous affirme qu’après avoir réclamé cette opportunité, elle a subi des « intimidations et des commentaires », sur son aspect vestimentaire.  » Du coup, on commençait à faire des commentaires sur mon apparence, j’ai subi un stress psychologique au quotidien. Le directeur m’a obligé de faire le choix entre adhérer à la tenue de travail formelle, ou nettoyer les toilettes! », a-t-elle témoigné.

Cet incident professionnel a conduit Hajer à interrompre pendant une année ses études car elle n’a pas pu passer ses examens. La direction de ce restaurant est allé même jusqu’à renvoyer l’étudiante tunisienne pour mauvaise conduite, en s’appuyant sur un post Facebook dans lequel elle avait relayé les faits.

Pour sa part, la direction de ce restaurant affirme avoir respecté la loi en traitant le cas de Hajer et nie avoir été à l’origine de toute pratique discriminatoire.

En tout cas, Hajer Barcous affirme avoir porté plainte contre la direction de ce restaurant pour défendre ce qu’elle appelle ses droits.

L’histoire de Hajer n’est pas la première du genre. Diamond Powell, 28 ans, ex-employée de McDonald’s dans le Maryland aux États-Unis avait poursuivi en justice son ex-employeur pour discrimination religieuse dont elle dit avoir été victime après sa conversion à l’islam.

Commentaires:

Commentez...