Tunisie – Covid-19 : Gratuit et non obligatoire, le premier lot de vaccins attendu en avril

Le ministère de la Santé a tenu ce mercredi 25 novembre 2020, une conférence de presse pour revenir sur la situation épidémiologique mais aussi pour évoquer les dernières nouvelles concernant le vaccin contre le coronavirus.

A cet effet, le directeur de l’Institut Pasteur de Tunis Hechmi Louzir a affirmé que le premier lot du vaccin est attendu en avril prochain ou au plus tard en mai, en Tunisie.

Louzir qui a annoncé qu’actuellement 13 vaccins ont atteint la phase des essais cliniques, a fait savoir que dans une première étape, le vaccin concernera des catégories vulnérables représentant 20% de la population. « Après, le taux de vaccination pourrait atteindre 50% de la population », a-t-il ajouté.

A cet effet, le directeur de l’Institut Pasteur de Tunis a assuré que « la Tunisie veut fournir le vaccin le plus efficace, avec plus de 90% . »

Pour sa part, le ministre de la Santé Faouzi Mehdi a assuré, dans le cadre de la même conférence que « le vaccin contre la Covid-19 sera gratuit. »

Et d’ajouter que « les personnes concernées par le vaccin seront classées par priorité et que le vaccin ne sera pas obligatoire ». « Les personnes âgées, les porteurs de maladies chroniques, les enseignants, le staff médical et les sécuritaires font face plus au danger et sont prioritaires », a-t-il expliqué.

Après les vaccins de Pfizer / BioNTech et de Moderna, un troisième vaccin contre le Covid-19 a montré un taux d’efficacité important. Il s’agit du vaccin russe « Spoutnik V ».

La Russie a annoncé, hier mardi 24 novembre 2020, que son vaccin était efficace à 95%. « Les résultats préliminaires obtenus sur des volontaires 42 jours après l’injection de la première dose ont montré que l’efficacité du vaccin était de plus de 95% », ont indiqué, dans un communiqué le centre de recherches Gamaleïa de Moscou, le ministère russe de la Santé et le Fonds souverain russe (RDIF).

Le vaccin contre le coronavirus développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford provoque une réponse immunitaire chez les personnes les plus âgées, particulièrement à risques, selon des résultats publiés, le 19 novembre 2020.

Commentaires:

Commentez...