Affaire Maryem Dhahbi : Menace de grève générale à Enfidha

Le décès de la jeune Maryem Dhahbi, suite aux fortes pluies qui se sont abattues, continue de secouer Enfidha. Agée d’une vingtaine d’années elle est décédée à la suite d’une chute fatale dans une bouche d’égout.

A Enfidha, la colère n’est pas retombée après ce drame. Une marche pacifique a même été organisée, ce mercredi 25 novembre 2020, initiée par l’Union régional tunisienne du travail d’Enfidha.

Les habitants ont tenu à exprimer leur colère contre les autorités régionales lors de cette marche qui a suivi le chemin emprunté par Maryem avant son décès.

Selon le secrétaire général de l’URTT, Hamdi Mhadhbi, « cette marche a été organisée pour exprimer la colère des citoyens oubliés par les autorités régionales », a-t-il déclaré sur les ondes de Mosaique fm..

L’URTT a lancé un appel aux autorités régionales pour faire de l’hôpital d’Enfidha un hôpital régional, sinon, un grève générale sera décrétée.

Rappelons que Maryem Dhahbi ne faisait que rentrer de son lieu de travail, lorsque brusquement elle s’est retrouvée au fond d’un égout. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet accident.

De son côté, le maire d’Enfidha, Abdeltif Hammouda, a réagi estimant  que ce qui s’est passé ne relève pas de la responsabilité de la municipalité mais plutôt des autorités régionales et de l’équipement.

Commentaires:

Commentez...