Mohamed Abbou : « La place d’Ennahdha et de Qalb Tounes est en prison »

Pour Mohamed Abbou, fondateur du Courant démocratique il n’est plus question de faire preuve de réserve. Dans une interview accordée à Al-Charaa Al Magharibi, il ouvre le feu encore une fois sur l’axe Ennahdha-Qalb Tounès.

En effet accordant une interview à ce journal hebdomadaire, l’ancien secrétaire-général d’Attayar Mohamed Abbou a accusé Ennahdha et Qalb Tounès de corruption affirmant même que « leur place est aujourd’hui en prison ».

« Il est honteux de s’asseoir aux côtés d’Ennahdha et de Qalb Tounès et de négocier avec ceux qui sont corrompus. Ils ont intérêt à ce que la Tunisie soit dans un état de perpétuelle déstabilisation et de chaos, car si les lois sont appliquées, ils seront emprisonnés », a-t-il expliqué.

Dans ce sens, Mohamed Abbou a appelé à l’instauration de l’Etat de droit avant de penser aux investissements et au développement, car actuellement, affirme-t-il, la Tunisie n’inspire pas confiance et ne pourrait pas séduire les investisseurs.

Il a également appelé le président de la République à intervenir et faire respecter la constitution. « En tant le chef suprême des forces armées, le président de la République peut intervenir pour régler plusieurs dossiers », a-t-il conclu.

Rappelons que Mohamed Abbou avait été entendu récemment sur un dossier concernant le mouvement Ennahdha et qu’il a lui-même transféré à la justice alors qu’il était ministre sachant qu’il a été chargé de la Réforme administrative dans le gouvernement Hamadi Jebali, de décembre 2011 à juin 2012 et chargé de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption, au sein du gouvernement Fakhfakh plus récemment.

Le dossier en question contient trois chefs d’accusation : des sources de financement suspectes du mouvement Ennahdha, la suspicion de posséder des chaînes de télévision et la suspicion concernant l’enrichissement de certains de ses dirigeants.

Commentaires:

Commentez...