Maryem n’est pas tombée dans une bouche d’égout, dément le maire d’Enfidha

Le maire d’Enfidha, Abdeltif Hammouda, a commenté le décès de Maryem Dhahbi, nouvelle victime des bouches d’égout.

Hammouda a nié que la victime soit tombée dans une bouche d’égout, soulignant qu’elle a été emportée par les eaux d’un ruisseau vers des canaux d’évacuation.

Il a expliqué que Maryem était pressée de rejoindre un véhicule de transport rural. En courant, elle a glissé et est tombée dans l’eau d’un ruisseau qui l’a emportée à près de 300 mètres de l’endroit de l’incident.

Intervenu ce mardi 24 novembre 2020, sur Jawhara fm, le responsable a estimé que ce qui s’est passé ne relève pas de la responsabilité de la municipalité mais plutôt des autorités régionales et de l’équipement.

Hammouda a ajouté que la tâche de la municipalité est d’avertir ces autorités quant aux travaux d’entretien nécessaires à effectuer.

« Nous avons joué pleinement notre rôle en les contactant, à maintes fois, pour les appeler à entretenir les routes numérotées de la région », a-t-il assuré.

Hier, le directeur régional de la Protection civile de Sousse, le colonel Jalloul Jaballah, a annoncé que Maryem est décédée d’un arrêt cardiaque avant son arrivée à l’hôpital.

Pour sa part, le porte-parole du tribunal de première Instance de Sousse II, a confirmé l’ouverture d’une enquête pour revenir sur les circonstances de cet accident.

Commentaires:

Commentez...