Les précisions de Tunisair à propos des dépassements de son représentant en Espagne et au Portugal

L’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) a dévoilé, lundi 14 septembre 2020, un dossier de corruption impliquant un fonctionnaire de l’Etat, responsable au sein de la compagnie Tunisair et l’existence de soupçons de corruption financière et administrative dans l’administration de la compagnie en Espagne et au Portugal.

Tunisair a réagit en apportant des précisions relatives aux révélations de l’INLUCC et précise, dans un communiqué, que ce dossier remonte à l’année 2017, qu’une enquête administrative a déjà été ouverte et révélé l’existence de violations commis par le représentant de Tunisair et que ce dossier a été transféré à la justice en septembre 2017, ajoutant que des mesures administratives avaient été prises à l’encontre de l’intéressé.

Les révélations de l’INLUCC indiquent, en effet, que le représentant de la compagnie aérienne a signé un contrat avec une agence de publicité que son épouse avait créée quelques jours avant la date de conclusion de l’accord et que contrat prévoyait la fourniture d’articles publicitaires d’une valeur de 24 mille euros, alors que la valeur autorisée ne dépasse pas un tiers de ce montant.

Le rapport de l’INLUCC a également révél plusieurs autres dépassements :

  • Le responsable a continué de traiter avec le propriétaire d’une agence de voyages au Portugal, bien que cette derière doit à Tunisair un montant de 200 mille euros, en plus de faire l’objet d’un suivi par d’autres institutions créancières
  • Il a également continué à travailler avec un agent de voyages qui a déclaré faillite au Portugal et qui a déménagé en Espagne
  • Il a acquis des cadeaux promotionnels d’un montant supérieur à 24 mille euros sans tenir compte du budget et sans obtenir l’approbation nécessaire des services centraux concernés
  • Il a effectué personnellement toutes les étapes de l’acquisition des cadeaux publicitaires et a autorisé le paiement d’une avance égale à 75% du prix
  • Absence de preuve indiquant le suivi de la réception de l’ensemble des 7500 cadeaux promotionnels et indiquant leur distribution
  • Négligence du suivi des paiements des dus des agences de voyages auprès de Tunisair élevés à environ 171 mille d’euros

Commentaires:

Commentez...