Dilou dément Bhiri : « Quiconque accuse une partie doit avoir des preuves »

Le député d’Ennahdha, Samir Dilou, a affirmé qu’il n’a aucune information sur la réception de fonds de l’étranger, par des députés, visant à les inciter à retirer la confiance du président de l’ARP Rached Ghannouchi.

S’exprimant ce mardi 28 juillet 2020 sur Mosaique fm, il a souligné qu’il ne dispose d’aucune donnée pour accuser quelconque pays de s’immiscer dans la scène politique tunisienne en payant de l’argent.

« Quiconque accuse une partie ou un pays doit avoir des arguments et des preuves », a-t-il ajouté.

Cette déclaration vient quelques heures après le passage du président du bloc parlementaire nahdhaoui Nouredine Bhiri sur Shems fm.

Bhiri a ouvertement accusé les Emirats Arabes Unis d’avoir versé de l’argent aux députés afin qu’ils retirent la confiance de Ghannouchi lors de la session de vote prévue jeudi.

Il s’agit selon lui d’un plan émirati de destruction du système politique tunisien, « à travers la création d’un vide au parlement en destituant le président et en perturbant le processus de formation du prochain gouvernement poussant le pays vers le vide ».

Commentaires:

Commentez...