L’ARP rejette l’accord créant la zone de libre-échange africaine

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a rejeté le projet de loi de base relatif à l’accord fondateur de la zone de libre-échange afro-continentale, le projet n’ayant pas obtenu le nombre de voix requis.

Cet accord vise à établir un cadre global et mutuellement bénéfique pour les relations commerciales entre les États membres de l’Union africaine dont les objectifs spécifiques sont principalement d’améliorer la compétitivité des entreprises,  de réduire le lien entre les exportations de produits de base et de promouvoir la transformation économique et sociale pour réaliser une croissance globale,  ainsi que l’industrialisation et le développement durable.

En juillet dernier,  la Zone de libre-échange économique continentale avait été officiellement lancée pour ouvrir les grandes portes d’une véritable puissance économique africaine, à l’occasion d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine.

L’ancien ministre des Affaires étrangères khémaies Jhinaoui vaita ‎qualifié « d’historique le lancement de cette zone de libre-échange qui doit ‎constituer un pas important sur le chemin de l’intégration économique du continent « .

« L’Institut africain des statistiques qui est basé à Tunis aura sans doute un rôle central dans le développement de la zone de libre-échange africaine », avait-t-il assuré, selon un communiqué des Affaires étrangères.

Commentaires:

Commentez...