La Tunisie, est-elle vraiment prête à faire face au coronavirus ?

CP : Reuters

Les autorités rassurent, alors que les parlementaires lancent un cri d’alerte. Qui croire ?

Le coronavirus a touché jusqu’à présent 34 pays à travers le monde. Hier, mardi 25 février 2020, l’Algérie voisine a annoncé la détection d’un cas confirmé, alors que quelques heures plus tôt les autorités italiennes ont regretté l’apparition de ce virus dans le sud du pays… à quelques centaines de kilomètres de la Tunisie.

Entre déclarations rassurantes et autres alarmantes, les Tunisiens sont confus : en Tunisie, sommes-nous prêt à contrôler cette situation de pandémie ?

La commission de la santé et des affaires sociales à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), a tenu hier, une séance d’urgence sur le coronavirus.

Les députés se sont déclarés « gravement préoccupés » par le manque d’équipements médicaux et de moyens de prévention nécessaires pour lutter contre ce virus en cas de détection dans le pays.

Ils ont également estimé que le budget prévu pour y faire face, estimé à 4 milliards de millimes, n’était pas suffisant et que le plan de communication visant à renseigner les tunisiens sur les moyens de prévention est infructueux.

La commission a appelé le ministère de la Santé à mettre en place des centres d’isolement dans toutes les régions du pays et à adopter une stratégie plus efficace.

Le secrétaire général adjoint du syndicat des pharmaciens d’officine de Tunisie, Zied Najar, a confirmé quant à lui au journal Assahafa de ce mercredi 26 février 2020, que les quantités de masques médicaux se sont épuisées sur le marché tunisien et international depuis plus de 3 semaines en raison de la demande mondiale croissante pour ce produit.

Cette demande avait été affectée après la rupture des relations économiques avec la Chine, principale source des matières premières utilisées pour fabriquer ces masques, explique-t-il.

Pour sa part, le directeur général de la pharmacie centrale, Khalil Ammous, a rassuré et souligné que toutes les précautions nécessaires ont été prises pour approvisionner tous les hôpitaux en ce produit.

Il a assuré que la pharmacie centrale dispose d’un stock stratégique important de masques et de tous les produits médicaux utilisés dans la stérilisation et le nettoyage.

De même, Sonia Ben Cheikh, ministre de la Santé, a rappelé que toutes les mesures exceptionnelles ont été prises pour faire face au risque de contamination par ce virus. Dans ce sens elle a affirmé que prochainement une réunion du Conseil de Sécurité Nationale sera tenue pour aborder cette question.

Sonia Ben Cheikh a noté également que tous les hôpitaux renferment des salles d’isolement médical et que les médecins tunisiens sont qualifiés pour traiter d’éventuels cas de contamination, assurant que tous les aéroports, postes frontaliers et ports du pays sont contrôlés.

A en croire l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le monde doit se préparer à une éventuelle pandémie du coronavirus à la lumière des dernières données si inquiétantes enregistrées dans les quatre coins du globe.

Malgré toutes les assurances des différents responsables, la vigilance reste nécessaire vu que la Tunisie, comme tous les autres pays, n’est pas à l’abri de la propagation du coronavirus à n’importe quel moment.

Commentaires:

Commentez...