Porte de France : Entre l’épicerie Giusti et le café Dinar

Bab Bhar ! C’est la porte de tous les rêves, celle qui fait accéder à Tunis et sa diversité.

Mille fois photographiée, cette porte est également nommée Porte de France et continue à trôner à l’entrée de la ville.

Ceinte de remparts, cette porte était longée par plusieurs commerces dont on peut retracer l’existence grâce aux cartes postales anciennes, comme ces deux pépites retrouvées par l’ami Olivier Jamil.

Sur ces deux cartes, on retrouve des vues de l’épicerie Giusti qui se trouvait contre les remparts et déménagera lorsque ceux-ci seront démantelés.

Fondée en 1859, cette épicerie a compté parmi les établissements les plus réputés de la ville.

En face, à l’entrée de la rue des Glacières, on pouvait trouver la fameuse charcuterie Borg qui a longtemps jouxté le café Dinar.

Ce dernier café existe encore et reste l’enseigne la plus ancienne de ce côté de la ville.

Qui se souvient de ce café Dinar qui a longtemps rassemblé jeunes et moins jeunes ?

De nos jours encore, ses prix restent parmi les plus attractifs et il se dégage de sa terrasse un doux parfum de nostalgie.

Commentaires:

Commentez...