Le ministre de l’Intérieur proposé par Fakhfakh, rejeté par Ennahdha et Attayar

Hichem Mechichi

Dès sa proposition à la tête du ministère de l’Intérieur, l’ancien conseiller à la présidence de la République a dérangé plus d’un.

Le dirigeant d’Ennahdha et candidat au poste de ministre de la Santé, Abdeltif Mekki, a indiqué que Hichem Mechichi, proposé à la tête du ministère de l’Intérieur, sera probablement remplacé.

« Ennahdha s’est exprimé sur la personne qui occupera ce poste car c’est le parti qui assumera la responsabilité politique de son rendement », a-t-il déclaré, soulignant que l’Intérieur, tout comme la Défense, n’est pas un ministère « ordinaire ».

Commentant les accusations portant sur la volonté d’Ennahdha de mettre la main sur ce ministère, il assuré, sur Shems fm, que son parti « défend la vision que le pays va suivre, et non ses intérêts ».

Ennahdha n’est pas le premier parti à appeler au remplacement de Mechich. Lundi, le bureau politique du Courant démocratique (Attayar) a exprimé son opposition à la nomination de certaines personnalités du gouvernement d’Elyes Fakhfekh, dont le ministre de l’Intérieur.

Le parti évoquait des soupçons qui touchent ces personnalités comme le manque d’indépendance, les conflits d’intérêts et les soupçons de corruption. Il a estimé que Hichem Mechichi n’est pas la personne qu’il faut à ce poste en raison de son manque d’impartialité et a proposé son remplacement par Mounir Kseksi ou Abderrahman Hajj Ali.

Commentaires:

Commentez...