Pouvoir d’achat, lutte contre la contrebande, enseignement, santé… Un air de déjà vu !

Elyes Fakhfakh | CP : SIPA

Quelles seront les principales priorités du gouvernement Fakhfakh ? Inutile de se creuser les méninges ni de lire en détail le document conventionnel qui fait office de programme gouvernemental.

Le document de référence du programme gouvernemental ayant été publié, les concertations quant à la formation du prochain gouvernement ont démarré ce mardi 28 janvier 2020 à Dar Dhiafa à Carthage sous la conduite du chef du gouvernement désigné Elyes Fakhfakh.

Ce dernier a appelé partis politiques et groupes parlementaires associés aux concertations à débattre de ce fameux document conventionnel pour une coalition gouvernementale comprenant des priorités urgentes et autres fixées dans le moyen terme.

Parmi les priorités urgentes, figure la lutte contre le crime, l’amélioration du pouvoir d’achat et la lutte contre la spéculation et la contrebande. Il propose, également l’application de la stratégie nationale de lutte contre la corruption en plus de la mobilisation des ressources financières nécessaires pour l’exercice 2020.

Concernant les priorités à moyen terme, Elyes Fakhfakh suggère la mise en place d’un plan pour les investissements stratégiques garantissant la transition économique et sociale. Le gouvernement s’engage, dans ce sens, à lancer une série de projets dans les domaines de la décentralisation, de l’éducation, de la santé et de l’agriculture ainsi que dans les secteurs numérique et énergétique.

Théoriquement, toutes ces mesures sont louables voire essentielles, mais à quel dégré sont-elles applicables ? Depuis 2011, tous les gouvernements qui se sont succédés ont mis en avant la protection du pouvoir d’achat du Tunisien, la lutte contre la contrebande, contre la spéculation, contre la corruption, contre l’inflation, la réforme de l’enseignement, de la santé, etc…

Qu’a-t-on fait depuis ? Rien n’a été fait car on tente de trouver des solutions avec les mêmes têtes. A chaque formation de gouvernement, ce sont les mêmes partis, les mêmes personnalités, le même moule !

Elyes fakhfakh, n’en déplaise à ses fans, n’a pas de baguette magique et ne va pas nous sortir la solution miracle ! Il a été ministre des Finances durant la troïka, il est de nouveau au premier plan mais avec les mêmes donneurs d’ordre !

Commentaires:

Commentez...