Deux députés démissionnent du parti Errahma

CP : Présidence de la République

Le député de l’Assemblée des représentants du peuple du gouvernorat de Manouba, Moadh Ben Dhiaf, a annoncé mardi 21 janvier sa démission du Parti Errahma, dirigé par le Said Jaziri.

Ben Dhiaf a déclaré à l’agence TAP que sa démission et celle de son collègue, Ahmed Ben Ayed, député de l’Ariana, « sont motivées par la déviation de la direction du parti des principes et des orientations affichés par le parti lors des élections législatives ».

« J’étais surpris après notre succès dans les élections, par la prise de décisions unilatérales au nom du bureau politique, qui est en fait inexistant ni aussi le bureau exécutif, son président prenant seul les décisions sans consulter les autres députés, et sans exprimer l’intention de structurer le parti, malgré nos appels répétés », a-t-il fait valoir pour expliquer ces retraits.

Moadd ben Dhiaf a noté que « le parti d’est éloigné de sa voie et des promesses faites aux électeurs dans sa déclaration électorale, dont notamment la réaffirmation pendant la campagne que le parti sera du côté de l’opposition et ne participera pas à la gouvernance, car c’est un parti émergent qui n’a pas suffisamment d’expérience pour entrer au gouvernement, mais a présenté (Said Jaziri) récemment un candidat du parti au poste de chef de gouvernement, alors que personne ne l’avait nommé pour cela, contrairement à ce qu’il prétend ».

Le député de d’Ariana, Ahmed ben Ayed, a également annoncé sa démission mardi soir, dans un communiqué publié sur son propre compte sur les réseaux sociaux. Il a également envoyé une lettre conjointe avec son collègue au Président du Parlement pour annoncer cette double démission et leur indépendance vis-à-vis de tout bloc ou parti.

Commentaires:

Commentez...