Kais Saied critiqué pour avoir prolongé l’état d’urgence

L’Observatoire des droits et libertés a exprimé dans un communiqué sa surprise devant la décision présidentielle de prolonger l’état d’urgence d’un mois, rappelant que le président de la République Kais Saied avait précédemment rejeté et critiqué ceci le qualifiant d' »illégitime et sans justifications »

Il a souligné que les services de sécurité et militaires peuvent répondre aux menaces à l’intérieur ou à l’intérieur des frontières tunisiennes, et l’ont fait auparavant sans avoir besoin de tels « ordres dépassés ».

L’Observatoire a appelé le ministère de l’Intérieur à s’abstenir de toute interprétation dangereuse des textes juridiques et à ne pas persister à violer les libertés de milliers de citoyens en continuant de mettre plus de 500 citoyens en résidence surveillée et de priver plus de 100 mille citoyens de la liberté de mouvement tout en violant des données personnelles.

Commentaires:

Commentez...