Erdogan à Tunis : Abir Moussi fustige Kais Saied

Le président de la République, Kais Saied, s’est attiré les foudres, suite à la visite surprise du chef d’Etat turc, Recep Tayyip Erdogan hier, mercredi 25 décembre 2019, à Tunis. Une visite annoncée quelques heures avant l’atterrissage de l’avion turc, par les médias turcs !

Plusieurs parties ont exprimé leur mécontentement quant à cette visite considérée « suspecte » vu la focalisation claire sur le dossier libyen. La présidence la République a non seulement provoqué la colère des journalistes, qui ont été interdits de prendre part au point de presse tenu entre Saied et son homologue turc au Palais de Carthage, mais aussi de plusieurs partis politiques, dont celui de Abir Moussi.

Le parti destourien libre (PDL), a exprimé sa surprise quant à l’absence d’annonce de cette visite par les services d’information de la Présidence de la République, conformément aux protocoles.

Le parti a appelé la Présidence à adopter la transparence dans le domaine de la politique étrangère, à clarifier les options prises à cet égard et à informer l’opinion publique de ces questions souveraines.

Il a également mis en garde contre le fait que la Présidence prenne des mesures ou des décisions au nom du peuple tunisien en relation avec le dossier libyen, rappelant que la politique étrangère tunisienne reste basée sur le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats.

Le PDL a également appelé la présidence à ne pas impliquer la Tunisie dans les axes internationaux ou régionaux et les tiraillements « qui pourraient affecter la souveraineté nationale et la sécurité nationale tunisienne ».

Commentaires:

Commentez...