Visite surprise d’Erdogan en Tunisie : L’accord turco-libyen en toile de fond

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan effectue, ce mercredi 25 décembre 2019, une visite en Tunisie. Accompagné de ses ministres des Affaires étrangères et de la Défense, ainsi que du chef des renseignements turcs, Erdogan est le premier chef d’État étranger à se rendre en Tunisie depuis l’élection de Kais Saied à la présidence de la République.

Cette visite, inopinée, a pour sujet central la situation en Libye où de violents affrontements ont lieu actuellement entre l’armée nationale libyenne contrôlée par Khalifa Haftar et les forces d’Al Wifak relevant du gouvernement d’union nationale.

Mais cette visite intervient surtout deux semaines après la rencontre entre le président tunisien et le chef du gouvernement libyen d’union nationale (GNA), reconnu par l’ONU.

Rappelons également qu’en novembre, le gouvernement turc a conclu un accord de coopération militaire et sécuritaire, sur les frontières maritimes, avec le gouvernement de Tripoli, permettant à la Turquie de déployer du matériel militaire en Libye sans aucune réaction de la part de la Tunisie.

Lundi 23 décembre, Kais Saied a reçu des représentants du Conseil suprême des tribus et des villes libyennes qui l’ont mandaté pour trouver une solution et résoudre la crise libyenne. Le lendemain, était annoncée « La Déclaration de Tunis pour la paix », une initiative pour une réconciliation nationale complète en Libye.

Ce mercredi, lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre Recep Tayyip Erdogan, le président de la République a indiqué que les discussions ont notamment porté sur la situation en Libye tout en précisant que la question de la redéfinition des frontières et de l’accord conclu entre la Turquie et la Libye n’ont pas été abordés lors de l’entretien dans la mesure où ils ne concernent pas la Tunisie.

L’entretien, a également porté sur les relations bilatérales entre la Tunisie et la Turquie dans les domaines économiques, de la santé, de l’agriculture, etc…

Commentaires:

Commentez...