Nostalgies tunisoises : Neuf photos rares des deux versants du Vieux Tunis

Bab Aleoua

Il faut se rendre à l’évidence. De nos jours, il existe un Vieux Tunis dont les deux versants sont la médina et la ville européenne du vingtième siècle.

En effet, par bonds successifs, la capitale tunisienne s’est agrandie et ses nouveaux centres névralgiques se trouvent en dehors des quartiers historiques.

Il faut se rendre au quartier neuf des Berges du lac ou bien dans les banlieues de la capitale pour se rendre compte que le nouveau Tunis est en pleine expansion.

La caserne de la Kasbah
L’hôtel de ville
La Direction de l’agriculture à la Kasbah

Toutefois, le lien affectif avec le tissu historique de la ville demeure fort et les cartes postales anciennes ont le don de faire renaître une nostalgie enfouie sous des siècles d’aménagements urbains.

Objet de sauvegarde et de rénovation, le Vieux Tunis se maintient relativement bien et connait même des novations remarquables.

Les images du passé nous restituent par contre un univers du temps jadis, avec des immeubles et des portes disparus ainsi que de nombreux lieux qui ont changé d’aspect.

Rue de Hollande
Place de la Bourse à Bab Bhar
Le TGM au cœur de l’avenue

En neuf cartes postales d’antan, notre promenade nostalgique nous mènera vers la porte de Bab Aleoua, le quartier de la Kasbah et son ancienne caserne, le boulevard Bab Benat et l’édifice de la Direction de l’Agriculture.

Sur l’autre versant de la ville, la rue Al-Jazira fait office de lien entre les deux villes alors que le marché Sidi Bahri garde encore son allure ancienne.

La place de la Bourse, près de Bab Bhar n’a pas beaucoup changé alors que la rue de Hollande présente ici un aspect bien bucolique.

Enfin, l’ancien hôtel de ville de l’avenue de Carthage et les wagons du TGM sont toujours parés d’une auréole quasiment mythique.

Bonne promenade sur les deux versants de la ville rêvée !

Marché Sidi Bahri
Rue Al-Jazira

Commentaires:

Commentez...