Participation au gouvernement : Le Courant démocratique laisse planer le suspense

Le président du Courant démocratique, Mohammed Abbou s’est réuni, ce mardi 19 novembre 2019 avec le chef du gouvernement désigné Habib Jomli, dans le cadre des concertations qui ont démarré concernant la formation du prochain gouvernement.

« La participation du Courant démocrate au nouveau gouvernement n’est pas encore confirmée », a déclaré Mohammed Abbou, en marge de sa rencontre avec Habib Jomli exprimant l’opposition de son parti à la formation d’un gouvernement de quotas partisans.

Mohamed Abbou a également indiqué avoir appelé Habib Jomli « à tirer les leçons des erreurs de ses prédécesseurs et à ne pas accepter que les ministères régaliens soient au service de certaines parties et non au service du pays », rapporte l’agence TAP.

Le président du Courant démocratique a également réitéré sa volonté d’obtenir les portefeuilles de la Justice, de l’Intérieur et de la Réforme administrative, lesquels, a-t-il estimé, « doivent revenir à sa formation politique ou être neutre pour éviter toute instrumentalisation pour le compte d’un parti ou d’une catégorie, comme c’était le cas durant les dernières années ».

Enfin, le Courant démocratique estime que tous les partis ne peuvent pas être au gouvernement, une allusion faite à la position du Courant vis-à-vis de la participation du parti « Qalb Tounes » (Au cœur de la Tunisie) au prochain gouvernement.

Commentaires:

Commentez...