La Tunisie va produire 4 millions de tonnes de phosphates pour un objectif de 6 millions en 2019 !

Le ministre de l’industrie et des PME, Slim Feriani a estimé, hier, dimanche 10 novembre 2019, dans une déclaration accordée à Mosaïque FM que la production de phosphates pourrait franchir le seuil des 4 millions de tonnes cette année, qualifiant ce chiffre de « record » par rapport à la production entre 2011 et 2018 alors que l’objectif pour l’année 2019 avait été fixé à 6 millions de tonnes.

S’il est vrai qu’au cours des quatre premiers mois de l’année 2019, la production de phosphate a connu une amélioration par rapport à la même période de l’année dernière, elle restait toujours en-deçà de l’objectif fixé de 1,7 million de tonnes.

La Compagnie des phosphates de Gafsa a en effet produit 1,265 million de tonnes de phosphate lors de cette période soit mieux que la production des quatre premiers mois de l’année 2018, qui n’avait pas dépassé les 788 mille tonnes.

Les mêmes causes qui bloquent la production de phosphates réapparaissent à chaque fois, à savoir les nombreuses interruptions de la production, les mouvements de protestation des chômeurs et les mouvements de grève.

En 2010, le secteur des phosphates employait près de 9000 personnes pour une production supérieure à 8 millions de tonnes de phosphate brut. En 2018, alors que l’effectif a plus que triplé (il est passé à près de 30.000), la production a été divisée par trois, à 3,4 millions de tonnes.

Slim Feriani, le ministre de l’Industrie et de l’Energie, déclarait en mars dernier que la baisse de la production de phosphate depuis 2010 avait entraîné une perte de marchés d’environ 1 milliard de dollars par an. Près de trois milliards de dinars annuellement.

Aujourd’hui, avec une production de 4 millions de tonnes, la Tunisie peut s’estimer heureuse comme l’a laissé entendre à demi-mot, Slim Feriani même si le pays reste loin des objectifs fixés.

La production de phosphate commercial de la compagnie de phosphate de Gafsa pour la période allant du 1er janvier à la fin du mois d’octobre 2019 a atteint 2,7 millions de tonnes et n’a donc pas atteint l’objectif escompté par la compagnie, soit une production égale à 4,3 millions de tonnes.

Et de rappeler la déclaration de l’ancien conseiller économique du gouvernement, Faycal Derbal : « La Tunisie doit produire 5,5 millions de tonnes de phosphates et doit mettre en marche le champ de Nawara pour pouvoir se projeter vers un taux de croissance de 2,7% ».

Le taux de croissance peut être boosté à condition que la production de phosphates décolle !

Commentaires:

Commentez...