Formation du gouvernement : Tractations au point mort !

Lors de l’annonce de la candidature de Rached Ghannouchi à la présidence de l’Assemblée des Représentants du Peuple, le président du conseil de la Choura d’Ennahdha, Abdelkarim Harouni, a réitéré la volonté de son mouvement à avoir la présidence du gouvernement.

Au cours de la conférence de de presse tenue, ce dimanche 10 novembre 2019, en marge des travaux du conseil, il a indiqué qu’Ennahdha restait attaché à la présidence du gouvernement tout en signalant que les concertations et les tractations avec les différents partis politiques se poursuivent toujours.

Il a, par ailleurs, tenu à souligner que ces concertations concernant la formation du prochain gouvernement n’incluaient pas le parti Qalb Tounes de Nabil Karoui et le Parti destourien libre (PDL) d’Abir Moussi.

Il a également tenu à souligner que certains partis politiques, comme le Courant démocrate et le mouvement Echaâb, restent opposés à l’idée qu’un dirigeant d’Ennahdha soit nommé à la tête du prochain gouvernement et que les tractations avec ces deux partis sont actuellement au point mort.

Autant dire que même si les concertations se poursuivent, selon Abdelkrim Harouni, les tractations restent bloquées…

Commentaires:

Commentez...