Rached Ghannouchi nouveau chef du gouvernement ? Ennahdha est aussi divisé !

Mohamed Ben Salem ne cesse de se montrer carrément contre le chef du parti Ennahdha Rached Ghannouchi. S’agit-il d’un conflit au sein du parti islamiste et d’une éventuelle manifestation de clans au cœur de ses structures ?

En tout cas, les positions du dirigeant Mohamed Ben Salem ne font pas laisser croire le contraire. Alors que tout le parti, ainsi que son Conseil de la Choura étaient unanime à cet égard : Rached Ghannouchi est le plus apte à prendre les règnes du prochain gouvernement, Mohamed Ben Salem pense le contraire et affirme qu’il est loin de l’être.

En effet, sur les ondes de Shems FM, le dirigeant au sein de ce parti a expliqué qu’en proposant Ghannouchi en tant que nouveau chef du gouvernement la mission dont a été chargé Ennahdha de former le prochain gouvernement « sera difficile ».

Ben Salem s’est montré inquiet face à la difficulté de former le prochain gouvernement et des concertations qui se font actuellement au sein du parti Ennahdha souhaitent que « cela se fasse d’une manière démocratique ».

Même son de cloche chez l’autre dirigeant du parti islamiste, Lotfi Zitoun qui s’est clairement opposé à la proposition de voir Ghannouchi présider le nouveau gouvernement. Pour lui, un chef du gouvernement doit être accepté à l’intérieur et à l’extérieur et avoir les capacités pour rassembler tous les Tunisiens et tous les courants politiques.

Le Conseil de la Choura est catégorique

Hier, l’autre dirigeant à Ennahdha, Ajmi Lourimi, a déclaré que certains membres du mouvement estiment que « Rached Ghannouchi est plus grand que le gouvernement et plus grand que tous les projets et postes existants au sein de l’Etat ».

[pull_quote_center]« Rached Ghannouchi a une présence nationale et internationale et un rôle d’arbitrage, en plus de ceux littéraire et intellectuel. Il est derrière tout un projet et a une influence au-delà des frontières du pays. Tout poste au sein de l’État est inférieur à sa valeur politique et historique », a-t-il dit,  assurant qu’il s’agit de l’opinion d’une partie des Nahdhaoui.[/pull_quote_center]

Ghannouchi avait déclaré, le mercredi 23 octobre 2019, jour d’investiture du président Kais Saied, qu’il pourrait être le prochain chef du Gouvernement tout en précisant que les concertations se poursuivent au sujet de la formation du gouvernement et qu’Ennahdha n’est toujours pas parvenu à un résultat définitif.

Cette déclaration de Ghannouchi rejoint désormais celle du Conseil de la Choura selon laquelle il serait le plus apte à diriger le prochain gouvernement sachant que le prochain président doit être issu d’Ennahdha ! Le président du Conseil de la Choura d’Ennahdha Abdelkrim Harouni avait indiqué, hier, dimanche 20 octobre 2019, que son parti, vainqueur des élections législatives avec 52 sièges, est prêt à gouverner et présidera le prochain gouvernement qu’il formera en partenariat avec des partis et des organisations.

En effet, Abdekrim Harouni, président du Conseil de la Choura du mouvement Ennahdha, avait confirmé que Rached Ghannouchi a été choisi comme candidat potentiel à la tête du gouvernement. Harouni a souligné que la décision du Conseil de la Choura concernant le prochain Chef du gouvernement « est claire et non négociable », soulignant qu’Ennahdha a le droit de diriger le gouvernement et apportera une grande efficacité « en prenant des décisions solides ».

Commentaires:

Commentez...