Tunis d’antan : Cinq vues quasiment inédites sur l’avenue Bourguiba

Vu du ciel, Tunis impressionne toujours! Cette photo prise en 1938 le montre bien et met en valeur un pan de l’avenue Bourguiba qui, jadis, portait le nom de Jules Ferry.

Avec une vue plongeante sur l’avenue de France, cette photo accroche le regard grâce aux deux donjons de la cathédrale.

Cette cathédrale a été bâtie à la fin du dix-neuvième siècle sur l’emplacement de l’ancien cimetière chrétien de Tunis.

Avant ce chantier gigantesque, une pro-cathédrale avait été érigée pour les besoins du culte. C’est cet édifice établi sur l’emplacement de la chapelle ancienne dédiée à Saint-Antoine, que nous voyons sur cette photo un peu fanée mais qui est un document rare et précieux.

L’avenue aux ficus et les promeneurs sont une autre de ces images d’Epinal tunisoises. Chaque décennie avait ses vues et on retrouve sur les cartes postales anciennes mille et une nuances de l’avenue, des passants et des véhicules en stationnement.

Enfin, le port aussi était très présent sur les cartes postales de cette époque. Le port se trouvait à quelques encablures de l’avenue, tout au bout au coeur du quartier Tunis-Marine.

En ce temps et jusqu’aux années soixante, les paquebots accostaient à Tunis et empruntaient le chenal qui les menait vers le port.

Cinq photos et autant reflets d’un Tunis d’un autre temps !

Commentaires:

Commentez...