Hizb Ettahrir réitère son appel à l’instauration d’un « Califat islamique »

Depuis sa création, en 012, Hizb Ettahrir n’a jamais reconnu les fondements de la République, les institutions de l’Etat et la Constitution tunisienne et a toujours appelé à l’instauration d’un « Califat islamique ».

Non concerné par les élections, Hizb Ettahrir ne laisse pas pour autant passer l’occasion de s’exprimer, toujours, de la même manière, en réitérant son appel à l’instauration d’un « Califat islamique » afin de pouvoir appliquer la Chariaa et en refusant le principe même des élections.

Mohamed Naceur Ben Chouikha, dirigeant du Hizb Ettahrir, s’est exprimé ce jeudi 29 août 2019, lors d’une conférence de presse pour justement évoquer les élections tunisiennes. Selon lui, celles-ci ne sont qu’un leurre.

« Participer ou boycotter les élections ne changera en rien la situation politique, mais cela aidera à consacrer les programmes et politiques dictés par les pays occidentaux, en particulier l’Union européenne, les Etats-Unis et leur mainmise sur les pays arabes pour en piller les ressources », a-t-il dit.

Il a ainsi réitéré le rejet de tous les candidats à l’élection présidentielle y compris ceux se déclarant de tendance islamiste, les qualifiant de collaborateurs de l’Occident. Il a également dit rejeter « le prochain parlement qui sera issu des élections législatives d’octobre 2019, lequel, exécutera les agendas politiques et économiques des pays occidentaux sous couvert de la légitimité et de la démocratie de façade ».

Commentaires:

Commentez...