Présidentielle anticipée : Ces candidats qui ont déjà démarré leur campagne

CP : Nabil Karoui

S’agit-il d’une grave infraction électorale ? En tout cas, tous les moyens sont bons pour séduire les Tunisiens à l’approche de l’élection présidentielle.

Alors que le dépôt des candidatures à l’élection présidentielle se poursuit dans des conditions normales, certains candidats ont choisi de lancer leur campagne électorale prématurément, en dehors des délais prévus à cet effet.

En effet, à sa sortie du siège de l’ISIE, après avoir déposé sa candidature, la présidente du parti destourien libre Abir Moussi a exposé, aux médias, son programme électoral détaillé, d’ailleurs, tous les candidats ayant présenté leur candidature durant le premier jour de l’ouverture du dépôt des candidatures, soit vendredi dernier, ont évoqué leur programme électoral.

Karoui, égal à lui-même

Sur les réseaux sociaux, les dépassements de ce genre ne se comptent plus, chacun, exploitant le sponsoring de sa page ou de ses pages Facebook, appelant les citoyens à l’élire, en vue du prochain scutum électoral.

Égal à lui-même, le président du parti Au cœur de la Tunisie et patron de la chaine Nessma TV, Nabil Karoui a posté sur sa page Facebook officiel ses photos lors d’une « visite populaire », effectuée ce lundi 5 août 2019 à Grombalia.

Les mêmes images de propagande : entouré de la foule, Karoui se présente déjà comme président de la République !

Il faut rappeler dans ce sens que le Syndicat National des Journalistes Tunisiens a fustigé la diffusion par la télévision nationale de l’interview du chef du gouvernement Youssef Chahed, estimant qu’il s’agit d’une campagne électorale prématurée ayant exploité le service public.

En effet, le SNJT a dénoncé « ces agissements qui nuisent à la démocratie » expliquant que le chef du gouvernement a fait la promotion de son parti Tahya Tounes en faisant usage de la télévision nationale, même s’il n’a pas, encore, confirmé sa candidature.

Le nombre de candidats passe à 18

A la mi-journée de ce lundi 5 août 2019, trois nouvelles candidatures à l’élection présidentielle prévue le 15 septembre prochain ont été déposées au siège de l’ISIE. Il s’agit de Lazher Heni, Ama Laoui et Khaled Gali, trois candidats indépendants peu connus.

Anisi, le nombre total des candidatures enregistrées jusqu’à ce lundi atteint 18. Jusqu’à dimanche 4 août, quinze candidats ont déposé leurs dossiers de candidature pour l’élection présidentielle anticipée prévue le 15 septembre 2019, après 3 jours de l’ouverture des dépôts de candidatures.

La campagne électorale démare le 2 septembre

L’ISIE devra annoncer la liste définitive des candidats retenus le 31 août 2019. La campagne électorale pour l’élection présidentielle doit démarrer le 2 septembre et se poursuivra jusqu’au 13 septembre.

Le 14 septembre sera réservé au silence électoral et les élections auront lieu le dimanche 15 septembre alors que les résultats préliminaires seront annoncés le 17 septembre. Le dépôt des recours contre les résultats est prévu du 18 septembre au 21 octobre 2019, les résultats officiels seront annoncés le 21 octobre 2019. Rappelons-le, en 2014 l’ISIE avait réceptionné 63 candidatures à la Présidentielle pour ne garder que 27 candidats.

Commentaires:

Commentez...