Plusieurs opérations de migration irrégulières stoppées, 33 arrestations

Plusieurs opérations de migration irrégulière ont été stoppées par les forces de sécurité, a annoncé un communiqué du ministère de l’Intérieur, publié mardi 25 juin 2019.

La plus importante concerne l’arrestation par une patrouille de la Garde nationale de 25 personnes de nationalités différentes, dont dix femmes et deux enfants, alors qu’elles s’apprêtaient à franchir clandestinement les frontières maritimes à partir des iles Kerkennah.

Le ministère public a ordonné d’engager une action en justice à leur encontre « pour participation à une entente visant à quitter le territoire tunisiens clandestinement ».

Une autre opération a été déjouée le même jour à Korba par la Garde nationale qui a arrêté deux personnes et saisi un canot pneumatique, des bidons en plastique pleins de carburant, deux moteurs marins, une boussole et 12 bouées de sauvetage. Les deux individus ont été placés en garde à vue sur instructions du ministère public avant d’engager des poursuites légales à leur encontre.

Enfin, une patrouille des gardes frontières, à Fériana, dans le gouvernorat de Kasserine, a arrêté six personnes qui avaient traversé la frontière algérienne pour pénétrer illégalement sur le territoire tunisien. Une procédure judiciaire à été ouverte à leur encontre pour « entrée illégale sur le territoire tunisien ».

Commentaires: