Les ouvriers du champ pétrolifère d’El Borma en grève de trois jours

Après l’échec des négociations relatives à l’alignement des salaires de la SITEP sur ceux de la société italienne ENI, en mai dernier, une nouvelle grève va toucher le champ pétrolifère d’El Borma, dans le sud tunisien.

Un préavis de grève de trois jours a, à cet effet, été lancé, par l’Union régionale du travail (URT), à Tataouine, pour les 27, 28 et 29 juin 2019, à l’échelle des employés de la Société italo-tunisienne d’exploitation pétrolière (SITEP) et des ouvriers du champ pétrolifère d’El Borma.

En mai dernier (du 8 au 10), les agents et cadres de la Société italo-tunisienne d’exploitation pétrolière (SITEP), du puits d’El Borma, étaient déjà entrés en grève en raison de la non satisfaction de leurs demandes de revoir la grille salariale par le conseil d’administration et l’associé Italien Eni.

Suite à l’échec des négociations, la grève est reconduite. La fédération syndicale à Tataouine, l’URT rappelle que deux séances de négociation ont déjà été tenues, avec la direction de la société, sans parvenir à un accord satisfaisant.

Commentaires: