Mémoires des banlieues : Où est la splendeur passée du Kram ?

La banlieue du Kram est portée par une histoire singulière qui, pourtant est quasiment oubliée.

Cette localité a en effet vu le jour dans le même essor que la Goulette. Ici aussi, ce sont des pêcheurs siciliens qui ont élu domicile. Ici aussi, des notables de la dynastie husseinite ont installé leurs demeures.

Ainsi, la famille Lagha a été l’une des premières à construire ici une demeure de plaisance qui a l’allure d’un palais d’été.

Dans cet esprit, le ministre Khereddine a lui aussi investi les lieux en y construisant un palais dont l’origine remonte au milieu du dix-neuvième siècle.

Au vingtième siècle, le Kram allait connaître un développement rapide et devenir non seulement une villégiature estivale mais aussi un quartier marqué par la présence italienne et un urbanisme moderne.

Côté plage, le Kram est l’une des villes les mieux aérées de Tunisie avec des avenues dessinées au cordeau et se rejoignant dans un réseau de places publiques uniques en leur genre dans les banlieues tunisoises.

Blottis autour du marché, les quartiers historiques se caractérisent pour leur part grâce aux « oukalas » (habitats collectifs) qui étaient nombreuses dans les environs.

Une promenade au Kram Plage permet de retrouver de superbes édifices et une logique urbaine intacte.

Les photos d’époque soulignent d’ailleurs combien Le Kram a longtemps constitué une destination de choix pour les baigneurs et les vacanciers.

Entre Carthage et La Goulette, cette petite ville continue d’ailleurs à posséder un charme certain et des atmosphères à découvrir.

Commentaires:

Commentez...