Le retour de Ben Ali a été abordé avec le Chef du gouvernement, selon Mohsen Marzouk

Le président de Machrouu Tounes, Mohsen Marzouk, a estimé qu’il faudra éliminer le caractère criminel lors du traitement du sujet de la gouvernance de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali,. Il s’agit d’un enjeu politique par excellence, a-t-il ajouté ce mardi.

Marzouk a déclaré que la période du règne de Ben Ali fera toujours partie de l’histoire de la Tunisie, et qu’il faut considérer le sujet de son retour comme une affaire d’État.

« Ben Ali a le droit de rentrer en Tunisie, le caractère humanitaire s’impose dans cette affaire. Mais il faut aussi poursuivre les procédures du « remboursement » avec le retour de l’argent volé et l’indemnisation des victimes de son ère », a-t-il poursuivi sur les ondes de Shems fm.

Marzouk a de nouveau confirmé les informations selon lesquelles Ben Ali est malade et « qu’il existe dans ce contexte des contacts au niveau des pays ».

Le sujet de retour de Ben Ali a été abordé avec le Chef du gouvernement Youssef Chahed, ajoute Marzouk, soulignant qu’un parti politique s’est chargé du dossier.

Rappelons que Mounir Ben Salha, avocat de Zine El Abidine Ben Ali, a démenti, les informations relayées par le président du parti Machrouu Tounes Mohsen Marzouk à l’origine de toute cette campagne.

Ce dernier a publié, mercredi dernier, un statut Facebook dans lequel il annonce que l’ancien chef d’Etat serait mourant. L’avocat a formellement démenti ces propos assurant qu’il s’agit de « fausses nouvelles » et de rumeurs.

« Ben Ali est en bonne santé, et il n’est pas dans le coma, ni sur son lit de mort », a assuré Ben Salha qui a ajouté que l’ancien président a dîné hier, normalement, avec sa famille. « Son état de santé est « compatible avec son âge (83 ans) ».

Répliquant aux rumeurs concernant la détérioration de l’état de santé de Zine Abidine Ben Ali, son gendre, le rappeur tunisien K2rhym, avait publié également une photo de l’ancien président en famille.

Commentaires: