Les Algériens en nouvelle démonstration contre le régime

CP : Reuters

La situation reste confuse en Algérie, en dépit de la positions de l’Armée Nationale qui a appelé à déclarer Bouteflika inapte, les Algériens continuent à manifester.

En effet, des centaines de milliers d’Algérois ont envahi le centre-ville de la capitale, hier vendredi 29 mars, pour crier « dégage » au clan du président Abdelaziz Bouteflika, « dégage » au pouvoir en place et « dégage » au Front de libération nationale (FLN).

Selon Le Monde, « une foule immense et dense a été observée à Alger, mais aussi dans différents gouvernorats du pays », un seul souhait, voir tout le régime de Bouteflika disparaitre.

 » Presque toutes les wilayas du pays ont été secouées par ces manifestations exceptionnelles rassemblant au total des millions d’Algériens même s’il n’existe aucun décompte officiel », a-t-on expliqué.

Le Rassemblement national démocratique (PND) principal allié du président algérien Abdelaziz Bouteflika, a réclamé, mercredi 27 mars 2019, la démission de ce dernier.

Cette annonce, faite par l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, intervient au lendemain de la déclaration du chef d’état-major de l’armée, qui a demandé au Conseil constitutionnel de déclarer Bouteflika inapte pour la fonction.

Commentaires:

Commentez...