Sommet Arabe : La Tunisie « se maquille » pour plaire aux hôtes

Photo d’un olivier extrêmement cher planté à Gammarth à l’occasion du Sommet Arabe

Des opérations d’embellissement intensifiées ont eu lieu durant les dernières semaines, afin de bien accueillir les hôtes du Sommet Arabe qui se tient ce dimanche 31 mars 2019 au Palais des Congrès à Tunis.

En effet, tous les efforts ont été déployés, notamment dans la banlieue nord de Tunis, où les convois participants à ce rendez-vous vont séjourner. La ville et la route touristiques de Gammarth se sont transformées, en peu de temps, en des zones exemplaires en matière de propreté et de respect de l’environnement. Les trottoirs quant à eux, ont été décorés minutieusement avec des arbres et pierres décoratifs, outre le « relooking » du traçage des lignes et pointillés.

Si vous empruntez la fameuse route qui mène vers la banlieue nord de Gammarth, vous vous apercevrez certainement de ces changements brusques qui ont touché l’aspect environnemental.

La collectivité de Gammarth, composante essentielle de la société civile dans cette banlieue, a dans ce sens publié des photos témoignant d’un contraste entre ces préparatifs parfois exagérés et la réalité des quartiers populaires de Gammarth, dénonçant le manque d’entretiens de ces espaces hors de la période des festivités.

Des oliviers rares et extrêmement chers ont été d’ailleurs plantés dans différentes zones de la banlieue nord de Tunis. Leur prix, s’élève, en Europe, à des milliers d’euros.

La Cité de la Culture, n’a pas été épargnée, un dispositif technologique, médiatique et communicationnel a été mis en place pour accueillir les journalistes qui vont couvrir les travaux de ce sommet arabe.

De jolis décors ont été également installés à l’entrée de la Cité, on se croit, d’ailleurs, au cœur de la Médina de Tunis.

Sur les réseaux sociaux, les Tunisiens ont exprimé leur ras-le-bol quant à ce qu’ils ont appelé des pratiques de l’ancien régime, qui illustre une mentalité consistant à améliorer la situation ambiante seulement lorsqu’un invité ou un étranger devrait visiter les lieux.

D’autres personnes ont critiqué ce comportement jugé « hypocrite » essayant à tout prix de camoufler l’infrastructure défaillante notamment dans les quartiers populaires de Gammarth, la Marsa, la Soukra et même Carthage, où les citoyens peinent à trouver droit en ce qui concerne la réhabilitation de certaines rue, même après installation des conseils municipaux.

Loin de ce regard pessimiste et critique, d’autres internautes ont estimé que le Sommet Arabe est aussi l’occasion de promouvoir l’image de marque de la Tunisie et son tourisme avec de belles vidéos.

Il s’agit, selon eux, d’une bonne occasion pour soutenir le pays à l’heure où des centaines de journalistes et de hauts responsables politiques visitent notre pays.

Commentaires:

Commentez...