Nourrissons décédés : Nidaa Tounes appelle le gouvernement à démissionner

Dans un communiqué rendu public hier samedi 9 mars, le parti Nidaa Tounes a appelé le gouvernement à démissionner immédiatement. Un appel qui intervient sur fond du drame survenu à l’hôpital la Rabta, après le décès de 11 nourrissons suite à une infection.

Dans ce sens, Nidaa Tounes a imputé la responsabilité de ce drame au gouvernement qui « se consacre au lancement d’un nouveau parti ».

Le parti s’est engagé à aider les familles des victimes et à révéler la vérité en demandant des comptes aux responsables.

Le ministère de la Santé a annoncé ce samedi 9 mars, le décès de 11 nouveau-nés entre les 7 et 8 mars dans les services de gynécologie obstétrique de l’hôpital de la Rabta à Tunis, affirmant avoir pris toutes les dispositions en matière de prévention et de traitement.  » La direction du centre et le cadre médical et paramédical de l’établissement ont immédiatement pris les mesures nécessaires et préventives pour empêcher plus de décès et pour suivre de près l’état de santé des autres résidents.’

Le communiqué du ministère, peu clair et n’évoquant pas les vraies raisons de ces cas de décès, intervient alors que des informations affirment que ces bébés sont décédés suite à l’utilisation de produits médicaux avariés ou infectés.

Commentaires:

Commentez...