Affaire des nourrissons décédés : L’essentiel de l’information

Illustration

La Tunisie a été secouée hier samedi 9 mars par l’annonce de décès en série de 11 nourrissons à La Rabta, dans des conditions absurdes et peu claires.

Les causes des décès

Les causes de ces décès ne sont pas encore connues, alors que l’enquête préliminaire indique qu’il s’agit « vraisemblablement d’infections sanguines ayant provoqué un choc septique ».

Le bilan est-il définitif ?

Selon certaines informations, d’autres nourrissons seraient concernés par ces infections sanguines, mais le nombre officiel des décès est de 11 cas, en attendant l’évolution de la situation.

Le ministre de la Santé a démissionné

Le ministre de la Santé Abderaouf Cherif a présenté dans la soirée du samedi 9 mars, sa démission au chef du gouvernement, s’exprimant aux différents médias, ce dernier a affirmé l’avoir acceptée.

Une grande enquête a été lancée

Une large enquête administrative a été lancée par le ministère de la Santé. Le parquet a également a lancé sa propre enquête judiciaire.  le juge d’instruction s’est rendu sur les lieux accompagné du représentant du ministère public pour déterminer les circonstances des faits. « Tous les détails entourant les faits vont être communiqués à l’opinion publique incessamment ».

Le responsable ?

A ce stade, il serait difficile de déterminer les responsabilité, mais il s’agirait probablement d’une erreur médicale et un manque de contrôle inadmissibles.

Commentaires:

Commentez...