Décès de 11 nourrissons : Le ministre de la Santé démissionne

Abderaouf Cherif

Le ministre de la Santé Abderaouf Cherif a présenté dans la soirée du samedi 9 mars, sa démission au chef du gouvernement. S’exprimant aux différents médias, ce dernier a affirmé avoir accepté cette démission.

Cette démission intervient sur fond de l’affaire brûlante relative au décès de 11 nourrissons entre les 7 et 8 mars dans les services de gynécologie obstétrique de la Rabta à Tunis.

Le ministère de la Santé a annoncé ce samedi 9 mars, le décès de 11 nouveau-nés entre les 7 et 8 mars dans les services de gynécologie obstétrique de l’hôpital de la Rabta à Tunis, affirmant avoir pris toutes les dispositions en matière de prévention et de traitement.  » La direction du centre et le cadre médical et paramédical de l’établissement ont immédiatement pris les mesures nécessaires et préventives pour empêcher plus de décès et pour suivre de près l’état de santé des autres résidents.’

Le communiqué du ministère, peu clair et n’évoquant pas les vraies raisons de ces cas de décès, intervient alors que des informations affirment que ces bébés sont décédés suite à l’utilisation de produits médicaux avariés ou infectés.

« Une enquête a été ouverte à ce sujet par une commission spécialisée pour connaitre les circonstances exactes des décès et pour déterminer les responsabilités », a-t-on également indiqué.

Commentaires:

Commentez...