Une page d’histoire : L’armada de Charles Quint aux portes de Tunis

C’est grâce à l’historien Marmol (1520-1600) et au peintre Vermeyen (1500-1559) que la prise de la Goulette et le sac de Tunis par Charles Quint sont connus par le détail.

Le premier a relaté l’expédition et le second en était le peintre officiel dont les dessins ont par la suite donné lieu à de nombreuses gravures et tapisseries.

Ce sont les œuvres de Vermeyen (dont certains détails représentant le champ de bataille) qui illustrent ce billet.

A travers ces œuvres, l’on reconnait aussi bien Tunis que la Goulette, Carthage ou Radès où les Espagnols avaient installé leur campement.

Cet épisode connu de l’histoire de Tunisie intervient en 1535 lorsque Charles Quint, l’empereur espagnol, reprend Tunis des mains de Barberousse qui s’était l’année précédente emparé de Tunis et Bizerte.

Charles Quint engagea le combat fort d’une armada de 400 navires et 34.000 hommes commandés par Andrea Doria.

Les Espagnols prendront la Goulette et saccageront Tunis pour ensuite rétablir le Hafside Moulay Hassen sur son trône.

Toutefois, cette expédition contre Tunis n’aura pas de conséquences durables puisque, Quarante ans plus tard, en 1574, Sinan Pacha et Eulj Ali reprendront Tunis aux Hafsides en décadence et la proclameront province ottomane.

Les œuvres de Vermeyen restituent le champ de bataille et témoignent de cet épisode de l’histoire de Tunisie.

Commentaires:

Commentez...