Enfants tunisiens dans les zones de conflits : Les chiffres divergent

Illustration

Le président de la commission nationale de lutte contre le terrorisme, Mokhtar Ben Nasser a fait savoir, ce lundi 25 février 2019, que 85 enfants tunisiens résident actuellement dans des zones de conflits, notamment en Libye, en Syrie et en Irak.

S’exprimant sur les ondes d’Express FM, il a fait savoir qu’aucun enfant d’entre eux, n’a été, jusque-là, rapatrié et d’expliquer que les autorités concernées réalisent actuellement les tests ADN pour identifier ces enfants, d’autant plus que certains ont perdu leurs parents.

Alors que la Tunisie évoque seulement 85 enfants bloqués dans ces zones, l’organisation Human Rights Watch estime que ces enfants tunisiens sont au nombre de 200.

« L’organisation Human Rights Watch estime que la Tunisie tarde à faciliter le retour des enfants tunisiens, au nombre de 200, et qui sont actuellement détenus sans inculpation dans des prisons ou des camps mis en place pour les familles de membres de l’État islamique », a-t-on indiqué.

HRW ajoute que la Tunisie est le pays qui compte le plus de ressortissants dans cette situation. Environ 200 enfants et 100 femmes se réclamant de la nationalité tunisienne sont en effet, détenus à l’étranger sans inculpation, parfois depuis deux ans, en tant que membres de la famille de combattants de l’EI, essentiellement en Syrie et en Libye, selon le ministère de la Femme et de l’Enfance.

Le président de l’observatoire des droits de l’Homme, Mustapha Abdelkebir a annoncé que plusieurs enfants tunisiens, détenus en Libye, seront rapatriés dans les deux semaines à venir.

Sur sa page Facebook, il a indiqué que ces enfants, âgés entre 3 à 9 ans, sont en majorité des orphelins.

Il a ajouté que ce rapatriement vient suite à la finalisation des procédures par les deux parties, trois ans après le début des négociations à ce sujet.

Rappelons qu’en janvier, le président de l’Association de sauvetage des Tunisiens coincés à l’étranger, Mohamed Ikbel Berjab, avait appelé les gouvernements libyen et tunisien à prendre des mesures et à coopérer pour rapatrier 73 enfants tunisiens se trouvant en Libye.

Commentaires:

Commentez...