Enseignement de base : Démarrage des négociations pour éviter la grève générale du 6 mars

Afin d’éviter la grève générale du 6 mars prochain, le ministère de l’Education et la fédération générale de l’enseignement de base relevant de l’UGTT vont tenir, ce jeudi 21 février, une séance de négociation concernant les revendications établies depuis le 1er février dernier.

Le conseil administratif sectoriel de l’enseignement de base, avait annoncé, le 1er février, que des mouvements de protestation auraient lieu en raison de la « nonchalance » du gouvernement.

Le syndicat avait annoncé qu’il y aura une grève générale le 6 mars en cas de non-satisfaction des demandes du secteur dont notamment l’adoption d’un projet de loi relatif à la criminalisation des agressions contre les enseignants.

Pour l’heure, la fédération de l’enseignement de base, se prépare à la grève générale, en attendant la tenue des négociations.

Ces négociations devraient notamment porter sur l’accord du 8 mai dernier, comportant le doublement de la prime de l’assistant pédagogique et des directeurs, l’ajustement du statut sectoriel instituant l’éligibilité de plus de 33 mille enseignants à une promotion exceptionnelle depuis janvier dernier, l’abaissement de l’âge de départ à la retraite, la pénibilité, l’institution ou l’augmentation de primes et la régularisation de la situation des suppléants.

Commentaires:

Commentez...