La libération des prix des produits agricoles, sujet de débat

L’Organisation de défense du Consommateur (ODC), l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), ont appelé à renoncer à la fixation des prix des produits agricoles.

Contrairement aux déclarations du ministre du Commerce, Omar Béhi, qui estime que les prix de 87% des produits exposés à la vente sont “libéralisés”, ces organisations appellent plutôt à adopter la règle de l’offre et de la demande, à renforcer et à valoriser le produit agricole et à réduire le coût de la production agricole, afin de limiter l’envolée des prix.

En réponse, le ministre du Commerce a indiqué œuvrer à maîtriser les prix à travers l’intensification des contrôles des circuits de distribution, en coordonnant avec le ministère de l’Agriculture et les différentes structures concernées.

Il a ajouté que son département opte pour l’application des sanctions d’emprisonnement contre les contrevenants, notamment ceux qui commettent des délits au niveau des produits subventionnés.

Commentaires:

Commentez...