Indécision, célébrations et flottements : Une semaine particulière

Cette semaine est incroyablement surréaliste. Trois jours viennent de s’écouler et rares sont ceux qui ont pu véritablement se concentrer sur leur travail.

Tout semble flotter, en attente, indécis. Lundi, nous avons fêté le 14 janvier dans la morosité, le doute et les démonstrations de force islamistes.

Mardi, changement de décor et ville mobilisée et bloquée par les supporters de l’Espérance qui célébraient le centenaire de leur club. Embouteillages partout, grappes de jeunes Sang et Or à tous les coins de rue et atmosphère tendue.

Aujourd’hui, le pays se retrouve sur le fil du rasoir dans l’attente d’un verdict concernant la grève générale du 17 janvier.

Les rues de la capitale sont de nouveau tendues et certaines artères sont presque désertées alors que d’autres sont fébriles.

Que se passera-t-il demain ? En cas de grève, l’absence de transport public pèsera sur une journée de mobilisation et d’enchères.

Au cas contraire, tout le monde se prépare à faire comme si, avec un peu de frilosité et de peur.

Demain, jeudi, rares seront de nouveau ceux qui pourront se concentrer y compris dans le secteur privé où les travailleurs craignent les débordements éventuels et pensent à leur sécurité et celle de leur véhicule.

Viendra ensuite le vendredi. Comme c’est de coutume, ils seront peu nombreux à rejoindre leur poste après la sacro-sainte prière.

Puis le weekend de deux jours mettra un terme aux flottements. Si tout se passe bien…
Une semaine particulière se sera écoulée. En attendant de se remettre un jour au travail pour de vrai !

Commentaires:

Commentez...