La qualité de l’eau de la SONEDE est médiocre, note l’Instance du contrôle administratif

L’Instance supérieur du contrôle administratif et financier a fait remarquer que malgré la dégradation de la qualité de l’eau distribuée, la SONEDE compte augmenter la facture de l’eau d’une façon annuelle.

Dans son rapport annuel de 2016-2017, l’instance indique que l’augmentation du déficit de la société est du à la hausse de la consommation d’énergie lors de la production de l’eau, à l’absence de stratégie de rationalisation de l’énergie et aux difficultés auxquelles fait face la société lors de recouvrement de ses factures dus auprès des établissements publics. Les dettes de ces dernières sont estimées à 38,4 millions de dinars.

Cette situation financière difficile est accompagnée d’une qualité d’eau déplorable. Le rapport explique qu’il n’y a pas d’obligation du respect des normes tunisiennes de contrôle de la qualité de l’eau, qui se basent sur des normes internationales.

Le rapport, relayé par l’agence TAP, note également l’absence d’entretien annuel des réservoirs et l’absence de mesures visant à assurer l’accréditation de nouveau du laboratoire central et des laboratoires régionaux de Sousse et Sfax.

Commentaires:

Commentez...