Prêche et prêche !

Selon une étude effectuée par le Centre international des cultures et des religions, 66% des imams, qui ont en charge les prêches dans nos mosquées, ont un niveau d’instruction qui oscille entre le primaire et le baccalauréat.

La majorité d’entre eux n’ont pas dépassé le cap des six premières années de la scolarisation.

Cette situation fait que la plupart des prêches du vendredi ne répondent pas à l’attente des pratiquants dont une grande partie est instruite et n’admet pas certains discours terre à terre, ou versant dans le dogmatisme primaire.

C’est ce qui oblige certains à déserter des mosquées pour migrer vers d’autres où ils ont plus de chance d’écouter de la bonne parole sur les vrais préceptes de l’Islam.

A signaler que notre pays compte quelque 5470 lieux de culte et que le ministère des Affaires religieuses emploie 20 mille personnes dans lesdits lieux, dont les imams. Ces derniers ne comptent dans leurs rangs que 7% de diplômés du supérieur.

AB
Tunis-Hebdo du 29/10/2018

Commentaires:

Commentez...