Nous importons pour 112 milliards de céréales pour ensuite jeter le pain !

La Tunisie reste un importateur de céréales et les quantités importées peuvent être très importantes.

Ainsi, les pluies insuffisantes durant la dernière campagne céréalière ont impliqué des importations massives de blé et d’orge.

Ainsi, en 2018, la Tunisie a déjà importé 150.000 tonnes de céréales ce qui a coûté la bagatelle de 112 millions de dinars.

Ces céréales sont composées de blé dur (75.000 tonnes), de blé tendre (25.000 tonnes) et d’orge fourragère (50.000 tonnes).

Dire que malgré ces coûts et cette nécessité d’importer nous jetons le pain ! En temps de crise, ce gaspillage est inqualifiable et il est temps que le pays entier se réveille et revienne à une consommation plus rationnelle.

Dire aussi que la rareté des céréales n’empêche pas que notre blé pourrisse dans les silos, comme ce fut le cas à la Manouba à cause d’infiltrations d’eau. Cette incurie doit elle aussi cesser car nous payons le prix fort et en devises pour tous ces dysfonctionnements.

Commentaires:

Commentez...