Andreas Reinicke : « La Tunisie n’est pas seule dans son effort de transition »

Andreas Reinicke, ambassadeur de l’Allemagne en Tunisie

Le docteur Andreas Reinicke, ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, a prononcé hier un discours lors de la célébration de la Journée de l’Unité allemande.

L’ambassadeur a, de manière éloquente, dégagé deux éléments nécessaires à la réussite d’une transition démocratique.

Pour ce faire, il s’est appuyé sur l’exemple offert par le processus de réunification allemande et certains des facteurs qui l’ont mené vers la réussite.

Andreas Reinicke a ainsi déclaré que le soutien des partenaires internationaux et le facteur confiance peuvent se conjuguer pour appuyer une transition démocratique.

Enumérant les nombreux partenaires engagés aux côtés de la Tunisie, l’ambassadeur allemand a mis en exergue le fait que « la Tunisie n’était pas seule dans son effort de transition ».

Dans son discours, Reinicke a souligné le soutien de l’Allemagne à travers par exemple les projets de la GIZ et le travail de ses 300 experts.

Il a également mentionné l’appui de l’Union européenne et sa contribution de 300 millions d’euros par an au budget de la Tunisie.

L’ambassadeur a également mentionné la contribution de la Banque européenne d’investissement et ses 3,8 milliards d’euros investis en Tunisie.

En outre, Reinicke a évoqué le soutien multiforme à la Tunisie notant qu’il émanait aussi bien du système des Nations-Unies, des Etats partenaires ou d’organisations non gouvernementales.

Constatant que la Tunisie bénéficie d’un soutien international comparable à celui qui avait appuyé la réunification allemande, l’ambassadeur a ensuite considéré que le facteur confiance était un élément déterminant.

Pour Andreas Reinicke, la confiance est une valeur importante en politique et à ce titre, il a déclaré que la Tunisie bénéficie, dans sa transition, de la confiance du gouvernement allemand.

L’ambassadeur a notamment déclaré que cette confiance se déclinait de diverses manières. Ainsi, l’Allemagne a confiance que les élections de 2019 seront menées à leur terme selon les échéances.

L’Allemagne, a-t-il ajouté, fait confiance aux partis politiques pour qu’ils achèvent la mise en place des institutions constitutionnelles. De même, l’Allemagne accorde sa confiance au gouvernement Chahed dans sa lutte contre la corruption et ses effets induits sur les institutions.

Andreas Reinicke a enfin affirmé que la confiance du peuple en ses dirigeants devait être considérée comme un facteur décisif.

Concluant son discours, l’ambassadeur d’Allemagne en Tunisie a salué la Tunisie, son potentiel et ses talents qui « méritent un futur meilleur et un cadre sûr pour qu’ils puissent réaliser leurs rêves ici dans leur beau pays ».

Commentaires:

Commentez...